Stamm Broye Vully

Lieu de réunion le jour de l’élection

Rendez-vous au cercle italien le 30 avril dès 12H00 pour apéro + repas.
La salle du Circolo Italiano de  Payerne mise généreusement à disposition par son Président, M. Sergio Tarsi, pour suivre le déroulement du dépouillement et des résultats de ce premier tour des élections cantonales 2017. Evidemment il sera juste de consommer sur place afin de soutenir les activités du Circolo) Fondation Paternus – Circolo Italiano di Payerne, Rue de la Tour 7 – 1530 Payerne http://www.fondationpaternus.ch

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Stamm Broye Vully

Communiqué de presse du 26 avril 2017

L’heure tourne ! Et si votre voix faisait la différence ?
A 5 jours du 1er tour des élections cantonales, le Parti socialiste vaudois lance son action de 48h de mobilisation du mercredi 26 avril au vendredi 28 avril, avant les traditionnels stands du samedi. Pendant 48 heures, les candidat-e-s au Grand Conseil, entouré-e-s des militant-e-s, organiseront plus de 100 actions à travers tout le canton : distributions volantes, porte-à-porte, boite-aux-lettres, tournée de bistrots, etc. Des actions qui visent à aller à la rencontre de la population pour convaincre les indécis et les abstentionnistes qu’un canton plus juste, plus ouvert et plus social est possible.
Comme expliqué durant toute la campagne, la marque de fabrique du PSV, ce sont des actes et non du blabla ! Le bilan du Conseil d’Etat de gauche confirme cet adage. Le canton de Vaud a su trouver un équilibre entre dynamisme économique, relance des investissements et redistribution intelligente des richesses, soutenant en ceci une toujours plus large part de la classe moyenne, étouffée par le poids des loyers et des primes d’assurance maladie, entre autres. Mais le PS, ce sont aussi des actes et pas de blabla dans sa mobilisation ! Après les 24heures de mobilisation pendant les fédérales, le parti socialiste vaudois met en place 48heures de mobilisation pour la fin de ces élections cantonales 2017. Organisé autour des 149 candidat-e-s au Grand Conseil,
cet événement regroupe plus de 100 actions de distributions volantes, dans les boites aux lettres, de porte-à-porte, etc. Ces actions se dérouleront entre le mercredi 26 avril et le vendredi 28 avril avec un tract spécial dont l’objectif est de convaincre les indécis et d’encourager les abstentionnistes à voter pour les listes socialistes. Ces actions seront facilement repérables sur les réseaux sociaux en suivant #OnVotePS #Action48h !

Pour plus d’informations :
Stéphane Montangero, président du PSV, 079 252 71 88
Gaétan Nanchen, secrétaire général du PSV, 079 812 15 03
Secrétariat cantonal
Pl. Chauderon 5
1003 Lausanne
Tél : 021 312 97 57
info@ps-vd.ch
www.ps-vd.ch

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué de presse du 26 avril 2017

L’engagement de nos candidats

Vidéo Clip

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur L’engagement de nos candidats

Facebook

https://www.facebook.com/groups/ps.avenches/

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Facebook

Elections au Conseil d’Etat

Élection au Conseil d’Etat le 30 avril 2017 pour le 1er tour et le 21 mai pour le second tour. Le parti socialiste vaudois vous présente un ticket prêt à s’engager pour continuer les réformes nécessaires à ce canton, un état fort et solidaire à l’écoute des communes et des citoyens.

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Elections au Conseil d’Etat

Élection au Grand Conseil

Élection au Grand Conseil le 30 avril 2017. Le parti socialiste Broye-Vully présente une équipe soudée et performante pour dynamiser notre district.

Suite

gc_2017-2

Publié dans Campagnes, Elections | Commentaires fermés sur Élection au Grand Conseil

Communiqué aux médias du PS Suisse du 25 avril 2017

Dépenses de l’armée : plus d’argent, mais aucun concept
Les partis de droite proposent, une fois encore, d’offrir plus d’argent à l’armée. Et une fois encore, aucune réflexion sur la politique de sécurité et aucun concept ne viennent argumenter cette demande. Ainsi, la volonté de la majorité de droite de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) de moderniser la capacité des F/A-18 à combattre des cibles terrestres n’est soutenue par aucun scénario plausible. Par conséquent, le Conseil fédéral a toujours rejeté cette mise à niveau en raison des coûts qu’elle générerait.
La politique financière de la droite est saugrenue, voire absurde : pour les assurances sociales, l’éducation ou la coopération au développement, les caisses sont vides ; l’Etat étant proche de la banqueroute. Mais pour financer l’armée, ils trouvent subitement des millions de francs. Ainsi, la majorité de droite de la CPS-N veut lever 20 millions de francs pour rendre les F/A-18 aptes au combat terrestre. Il s’agit d’une volonté absconse, puisqu’aucun scénario réaliste ne vient soutenir cette mesure. Dans le pire des cas, l’armée suisse est déjà prête et entraînée à contrer une offensive sur le territoire national.
« Les partis de droite et le Département de la défense manquent indéniablement de visions cohérentes en matière de politique de sécurité », explique le conseiller national (JU) Pierre-Alain Fridez. « Le message sur l’armée 2017 ressemble à un patchwork d’idées, sans cohésion apparente. Il en va de même pour les dernières acquisitions. Cela démontre une politique d’opportunité, sans vision globale et sans prendre en considération les frais colossaux que cela va engendrer. » Le PS demande au Conseil national de suivre l’avis du Conseil fédéral et de refuser cette soi-disant modernisation des F/A-18, qui apparaît déjà comme insensée et surannée.
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 25 avril 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 21 avril 2017

Un nouveau projet de réforme fiscale juste et équilibré
Le Comité directeur du PS Suisse a défini aujourd’hui les éléments-clefs fondamentaux pour la nouvelle mouture de la RIE III. Le PS propose une nouvelle réforme de l’imposition des entreprises qui soit acceptable pour toutes et tous, et attend des concessions de la part des associations économiques, ainsi que des partis bourgeois. Le refus massif du peuple lors de la première version de la RIE III prouve que les citoyen-ne-s désirent une réforme aussi équilibrée qu’équitable, n’ayant pas pour conséquence un gouffre se chiffrant en milliards.
Le PS a consolidé sa position pour les négociations concernant la nouvelle mouture de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III. « Nous entamerons les négociations avec, comme objectif, de travailler à une réforme équilibrée qui puisse rencontrer un large succès », déclare le président du PS Christian Levrat.
Selon le PS, une proposition capable de fédérer une majorité de citoyens doit contenir les éléments suivants : l’abandon d’outils fiscaux inutiles, un financement complémentaire par les entreprises et les actionnaires, des mesures de compensations sociales, ainsi qu’un encadrement de la concurrence fiscale entre les cantons.
Abandon des outils fiscaux inutiles
« Les obscurs outils fiscaux permettant de contourner l’impôt, tels que « l’impôt sur le bénéfice corrigé des intérêts », n’auront aucune place dans la nouvelle réforme », déclare fermement Christian Levrat. Des outils proposés à l’origine dans la RIE III, seuls la Patentbox et le « Step up » – limité dans le temps – sont acceptables. Ces instruments doivent ainsi être définis de manière claire, transparente et être conçus de manière précise. Les conséquences financières doivent être chiffrables et prévisibles.
Contre-financement
Les entreprises et les actionnaires doivent financer autant que possible la réforme. « L’augmentation de l’imposition des dividendes permettra de financer une partie de la réforme », explique Christian Levrat. De plus, il est également attendu une révision du principe de l’apport de capital, un très onéreux cadeau fait aux entreprises lors de la RIE II. La possibilité de profiter de bénéfices exonérés d’impôts doit être limitée au maximum.
Compensations sociales
Pour Christian Levrat, la leçon de la précédente mouture de la RIE III est claire : « L’exemple du canton de Vaud prouve qu’une réforme de l’imposition est possible, lorsque toute la population peut profiter des avantages offerts. » C’est pourquoi le nouveau projet de la RIE III propose deux mesures sociales d’accompagnement : l’augmentation du taux fédéral pour les allocations familiales, ainsi qu’un renforcement de la part confédérale dans l’encouragement des subsides cantonaux des primes de caisses maladie.
Limitation de la concurrence fiscale via une compensation verticale
Afin de limiter une concurrence fiscale entre cantons, le PS propose de lier les paiements de la Confédération avec la taxation des entreprises. Seuls les cantons dans lesquels l’imposition globale des entreprises atteint au taux minimum fixe pourront recevoir une aide compensatoire verticale de la part de la Confédération.
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 21 avril 2017

Communiqué de presse du 14 avril 2017

Le Parlement change, changez le Parlement !
L’inauguration du nouveau Parlement est un acte symbolique important pour le Canton. Mais c’est également une chance, à quelques jours du 1er tour des élections cantonales, pour les citoyennes et les citoyens de décider de sa composition. Lors de la précédente législature, sous l’impulsion du Conseil d’Etat de nombreux projets ont pu être réalisés. Toutefois d’autres furent bloqués par le Parlement à majorité de droite. Pour la population vaudoise, le changement du parlement est l’occasion de modifier sa composition ! Le PSV distribuera des milliers de tracts à cette occasion pour le rappeler.
Si le canton de Vaud va bien, c’est en grande partie grâce au travail du Conseil d’Etat à majorité de gauche qui a su trouver un équilibre entre dynamisme économique, relance des investissements et redistribution intelligente des richesses, soutenant en ceci une toujours plus large part de la classe moyenne étouffée par le poids des loyers et des primes d’assurance maladie, entre autres. Le programme de législature a ainsi quasiment été réalisé en conservant des finances publiques saines, malgré le contexte économique difficile, ébranlé par le vote du 9 février sur l’initiative UDC et la fin du taux-plancher de la BNS.
Toutefois, quelques projets importants pour la population vaudoise n’ont pas passé l’écueil du Grand Conseil à majorité de droite. Ainsi, la mise en place rapide d’un congé parental, une meilleure lutte contre la présence des armes à domicile, l’amélioration du financement des écoles de musique ou encore la mise en place d’une loi sur la transparence des partis politiques n’ont pas pu se réaliser. Et d’autres projets n’avancent pas, faute d’une majorité progressiste au Grand Conseil.
L’inauguration du nouveau Parlement tombe idéalement pour les citoyennes et les citoyens vaudois. C’est pour elles et pour eux l’occasion de changer le Parlement. Le PSV profitera de l’occasion pour distribuer plusieurs milliers de tracts dans tout le canton et rappeler aux citoyennes et aux citoyens qu’ils ont la possibilité de modifier la composition du Grand Conseil jusqu’au 30 avril, pour un canton plus juste, plus ouvert et plus solidaire.
Pour plus d’informations :
Stéphane Montangero, président du PSV, 079 252 71 88
Valérie Induni, présidente du Groupe socialiste au Grand Conseil, 079 330 80 24
Gaétan Nanchen, secrétaire général du PSV, 079 812 15 03
Secrétariat cantonal
Pl. Chauderon 5
1003 Lausanne
Tél : 021 312 97 57
info@ps-vd.ch
www.ps-vd.ch

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué de presse du 14 avril 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 7 avril 2017

Pénaliser financièrement les personnes malades ?
La Commission de la santé du Conseil national (CSSS-N), dominée par des représentant-e-s des caisses, mène un nouveau combat contre les personnes malades. Ainsi, celui qui n’opterait pas pour un modèle standard de franchise à 300 francs, n’aurait le droit de modifier cette dernière que tous les trois ans. Ainsi, les franchises plus élevées, considérées comme des modèles spéciaux, ne seraient attractives que pour des personnes en pleine santé. La suite est claire : de futures désolidarisations sur le dos des personnes souffrant de problèmes de santé et encore plus de possibilités visant à permettre une sélection des risques pour les caisses.
La CSSS-N est noyautée, depuis des années, par le lobby des caisses. Les caisses maladie s’assurent ainsi, au travers de juteuses rémunérations des parlementaires issus des rangs bourgeois, que leurs affaires florissantes en matière de primes puissent se perpétuer. Les intérêts des patient-e-s, comme ceux des assuré-e-s, sont vertement ignorés.
Pour preuve, voici la dernière lutte menée : la concurrence tant évoquée ne doit être profitable qu’aux caisses maladie. Les assuré-e-s payant leurs primes devraient, quant à eux, être pieds et poings liés sur la question de leur franchise, s’ils optent pour un modèle de franchise autre que 300 francs. In fine, moins de solidarité au travers de cette mesure de limitation générale de la hauteur des franchises. Pour Rebecca Ruiz, conseillère nationale (VD), les prochaines étapes sont malheureusement claires : « Seules les personnes en pleine santé pourront opter pour des franchises plus élevées ou un modèle spécial. »
Une fois de plus, les seuls à profiter d’une telle proposition seraient les caisses maladie : « les caisses recevront ainsi les ‹ bons › risques sur un plateau d’argent. Alors que la sélection des risques fait déjà des ravages, elle serait encore renforcée avec ce modèle. La limitation de changement de franchise est une chicane pour les assuré-e-s : ceux qui sont malades se verront encore pénalisés financièrement. »
Matériel
•  Liens d’intérêts des membres de la CSSS-N avec les caisses maladie
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
a
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 7 avril 2017

Stands du 22 avril

Payerne: 8h00 à 14h00 stand devant le Café de la Vente
Avenches : 10h00-12h00 et 14h00-16h00 déchetteries
Donatyre : 10h30 à 11h30 déchetteries
Oleyres : 16h00 à 17h00 déchetteries
Lucens : 8h00 à 12h00 stand
Moudon : 8h00 à 12h00 stand
place du Forum

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Stands du 22 avril

Communiqué aux médias du PS Suisse du 5 avril 2017

Pas d’impunité pour les fraudeurs
Le Conseil fédéral confirme qu’il rejette l’initiative pour la fraude fiscale lancée par l’UDC, le PLR et le PDC, tout comme le contre-projet du Conseil national. Le PS soutient pleinement la décision du Conseil fédéral. L’initiative comme le contre-projet servira uniquement à protéger les fraudeurs fiscaux des poursuites pénales et à instrumentaliser la place financière suisse pour en faire une plaque tournante de l’argent sale.
« Le Conseil fédéral se place avec raison du côté des honnêtes contribuables. La fraude fiscale est une activité criminelle vis-à-vis de la société tout entière. Par conséquent, elle doit être punie », rappelle la conseillère nationale Ada Marra. Portant le nom de son inventeur, qui est aussi le banquier de l’UDC, l’ « initiative Matter » doit être massivement refusée. Il en va de même pour le contre-projet du Conseil national, qui est au minimum aussi dommageable que la mouture originale. Les partis bourgeois à la tête desquels se trouvent Petra Gössi (PLR) et Gerhard Pfister (PDC) appuient le contre-projet afin de ne pas perdre la face.
« L’initiative – comme le contre-projet – protège les criminels et nous ramène des décennies arrière, jetant à la poubelle tous les efforts pour faire de la Suisse une place financière propre », souligne Ada Marra. C’est pourquoi le Conseil fédéral, l’Association suisse des banquiers, les banques cantonales et la majorité des cantons s’accordent à dire NON à l’initiative et à son contre-projet. Le Parti socialiste combattra l’initiative pour l’évasion fiscale comme son contre-projet.
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 5 avril 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 1er avril 2017

L’Assemblée des délégué-e-s décide d’un vote général sur la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020
Les délégué-e-s du PS Suisse, réunis aujourd’hui à Castione (TI), ont soutenu la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020 et lance le processus pour un vote général de la base du PS. Le OUI à la Stratégie énergétique 2050 a également été adopté à l’unanimité des délégué-e-s.
« La Prévoyance vieillesse 2020 est une réponse forte donnée à une réalité sociale en transition », a dit le conseiller fédéral Alain Berset à l’adresse des délégué-e-s du PS. Et d’ajouter : « Un refus de la réforme aurait de graves conséquences. » La Suisse doit rester capable de se réformer, car « l’avenir appartient à celles et ceux qui sont déterminés à avancer ».
Les délégué-e-s du PS ont décidé qu’un vote général devait être organisé pour tous les membres du PS, afin qu’ils puissent participer au débat et fixer une position claire sur le thème le plus important de cette législature. Le scrutin confirme le rôle du PS en tant que Parti de l’AVS. Le PS a créé et développé l’AVS ; et seul le PS peut mener avec succès une nouvelle réforme. Le vote général débutera la semaine prochaine et le résultat du scrutin sera connu le 30 avril.
Christian Levrat, président du PS Suisse, a fait le bilan intermédiaire de la législature en cours. Les succès lors de la votation sur la RIE III, des élections cantonales ou au Parlement nous réjouissent. « Mais au Parlement et au Conseil fédéral, nous devons sans arrêt nous opposer à la majorité bourgeoise », rappelle Christian Levrat. « Une opposition constructive qui a pour but une politique de gauche, de justice sociale et d’égalité des droits. »
En ce qui concerne la votation du 21 mai sur la stratégie énergétique 2050, les délégué-e-s du PS ont recommandé le OUI, à l’unanimité. La transition énergétique est une chance historique : elle n’apporte pas uniquement une sortie du nucléaire, mais aussi des milliers de nouveaux emplois en Suisse.
Enfin, l’Assemblée des délégué-e-s a voté pour le soutien de l’initiative populaire « pour l’interdiction du financement de la production du matériel de guerre », pour laquelle la récolte de signatures commencera ce printemps.
Matériel
•  Documents de l’AD du PS Suisse à Castione TI
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 1er avril 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 31 mars 2017

La majorité de droite attaque la sécurité sociale
Le PS a combattu aujourd’hui en Commission des Finances (CdF-N) la motion adoptée par la majorité de droite intitulée « réduire les dépenses liées ». Avec cette motion, l’UDC et le PLR, ainsi que leurs alliés, attaquent directement la sécurité sociale. En clair : les domaines concernés par les coupes seront l’AVS, l’AI, les prestations complémentaires ou les subsides d’assurance-maladie.
Pour Ursula Schneider Schüttel, conseillère nationale (FR), « la politique financière antisociale de l’UDC et du PLR ne connaît qu’une seule direction : des coupes dans les rentes et dans les prestations sociales, qui permettent de financer des baisses d’impôts pour les plus aisés et les entreprises ». La majorité de droite peine décidément à tirer les leçons de sa débâcle sur la RIE III ; le message est clair : la population ne veut pas d’injustes répartitions aux dépens des classes les moins aisées.
Le Conseil fédéral a récemment reconnu que la majorité de droite de la CdF-N en avait appelé à la réduction des dépenses « afin de permettre des réformes des prestations ». Dit d’une manière plus intelligible : réduction de l’AVS, de l’AI, des prestations complémentaires et autres subsides des primes maladie, représentant une grande partie des dépenses de la Confédération. Le PS combattra de toutes ses forces ces mesures d’austérité.
Les attaques de la droite sur la sécurité sociale démontrent, une fois encore, l’importance du OUI à la Prévoyance vieillesse 2020 lors de la votation de septembre. Ursula Schneider Schüttel prévient en cas d’échec de la réforme : « un NON donnerait du grain à moudre à la volonté du PLR et de l’UDC d’établir un plan d’austérité sans précédent. Ils ne veulent pas conserver les niveaux des rentes, comme c’est le cas avec la réforme présente, mais appliquer une baisse massive et démanteler l’AVS. »
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 31 mars 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 29 mars 2017

La protection de l’enfant et de l’adulte dans les mains des professionnels
La professionnalisation de la protection de l’enfant et de l’adulte fait ses preuves, comme le montre aujourd’hui le rapport sur l’APEA du Conseil fédéral. L’APEA (Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte) travaille avec des personnes – et parmi eux de nombreux enfants – qui se trouvent dans des situations de vie particulièrement difficiles. Ce travail, demandant une grande sensibilité, est entre les mains de personnes spécialisées formées aux difficultés du métier. C’est pourquoi le PS est convaincu de l’actuel fonctionnement de l’APEA. Cette Autorité doit encore s’améliorer, mais son démantèlement ne doit pas être à l’agenda politique.
Les principaux intéressés doivent être au centre des discussions sur le droit de la protection des enfants et des adultes. « Dans bien des cas, l’APEA intervient dans l’espace privé des personnes avec des conséquences importantes », explique la conseillère nationale (GE) Laurence Fehlmann Rielle. Et d’ajouter : « Les spécialistes prennent des décisions difficiles en veillant au respect des personnes concernées. La psychologie, le droit et la pédagogie sociale sont autant de disciplines qu’ils doivent nécessairement connaître pour mener à bien leurs missions. » Les non-spécialistes atteignent rapidement leurs limites dans ces domaines.
Même si le système de l’APEA a prouvé son efficacité, il peut naturellement être encore amélioré. Le PS salue la volonté du Conseil fédéral d’impliquer plus fortement les parents dans le processus. De plus, des améliorations sont encore possibles dans le domaine de la communication des décisions prises par l’APEA. « Réduire l’écart entre les préoccupations des citoyens et les autorités permettrait d’améliorer l’acceptation de la population », conclut Laurence Fehlmann Rielle.
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 29 mars 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 28 mars 2017

La nécessité de réviser les PC ne doit pas être pas un alibi pour des mesures d’austérité
Le PS entend contrer le fait que la révision des prestations complémentaires ne soit utilisée comme programme de démantèlements sociaux. L’augmentation attendue depuis longtemps du montant maximal des aides de loyer ne doit pas servir de prétexte pour sacrifier l’aide aux primes des caisses maladies ou pour d’autres mesures d’austérité. Le PS va s’engager pour une révision sociale des prestations complémentaires dans le cadre de la procédure parlementaire.
Pour près de 200’000 personnes, les prestations complémentaires de l’AVS sont devenues un pilier indispensable de notre sécurité sociale. « En raison du nombre croissant de bénéficiaires, une révision des prestations complémentaires est indispensable, mais elle doit être socialement acceptable », explique la conseillère aux Etats (GE) Liliane Maury Pasquier. Et d’ajouter : « La révision des prestations complémentaires ne doit pas servir d’alibi pour réduire les dépenses au détriment des rentières et des rentiers qui, aujourd’hui déjà, vivent avec de très modestes revenus. »
Les conclusions rendues aujourd’hui par la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) sont à double tranchant. D’une part, il est juste et attendu de longue date que les montants maximaux pris en compte au titre du loyer soient rehaussés, et ce pour la première fois depuis 2001, alors que les charges de location ont augmenté sans discontinuer depuis 2001. D’autre part, le PS juge inacceptable que ce progrès social soit réduit à néant, si les primes d’assurance-maladie devaient être moins prises en compte dans les calculs déterminant le droit aux PC.
Le PS s’engage à soutenir une révision socialement acceptable des prestations complémentaires, qui améliorent la vie des bénéficiaires au quotidien.
Autres communiqués
________________________________________
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 28 mars 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 19 mars 2017

La Présidence du PS demande un vote général sur la réforme de la prévoyance vieillesse
Les membres du PS devraient définir la position du parti sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 au travers d’un vote général. Si le Comité directeur du PS Suisse devait adopter la proposition de la Présidence, l’Assemblée des délégué-e-s du 1er avril se déterminera sur la mise en œuvre d’un vote général.
Pour Christian Levrat, président du PS Suisse, « le PS est le parti de l’AVS. Nous l’avons construite, développée et voulons la conduire vers l’avenir. Sans le PS et sans la base socialiste, la réforme de la prévoyance vieillesse ne pourra se faire, raison pour laquelle nous voulons que nos membres puissent s’exprimer aussi rapidement que possible ».
Avec cette proposition de vote général, la direction du PS répond ainsi à la demande du Congrès de décembre dernier, visant à augmenter le nombre de votes généraux à l’avenir. Si les délégué-e-s valident cette procédure, le vote général se tiendra durant le mois d’avril et les résultats seront dépouillés et annoncés le 30 avril.
Le Groupe socialiste a soutenu la réforme de la prévoyance vieillesse de manière unanime lors du vote final. Au décompte final, les avantages de la réforme sont les suivants : première hausse des rentes AVS depuis 40 ans, améliorations notables pour le travail à temps partiel et pour les travailleuses et travailleurs à bas revenus, rejet d’une augmentation de l’âge de la retraite à 67 ans. C’est pourquoi la Présidence du PS recommande à ses membre l’acceptation de cette réforme.
Autres communiqués
Informations
Parti socialiste suisse
Campagnes et Communication
Spitalgasse 34
CH – 3001 Berne
T 031 329 69 69
F 031 329 69 70
presse@pssuisse.ch
www.pssuisse.ch
© PS Suisse 2017
Se désabonner
changer les données
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 19 mars 2017

Communcation PSV

Chères et chers Camarades,
Nous sommes entrés dans la phase cruciale des élections cantonales 2017. Nous sommes en effet à 33 jours du 1er tour de ces élections si importantes. Nous avons choisi ce jour pour présenter à la presse la plateforme gouvernementale PS-Verts, que vous pouvez découvrir en annexe. Plus que jamais, nous devons nous donner les moyens de nos ambitions de conserver la majorité au gouvernement et progresser au Grand Conseil.
Il reste un peu plus d’un mois pendant lequel nous vous demandons de sortir de votre zone de confort. En plus des opérations militantes usuelles, à grande échelle, nous devons aussi parvenir à mobiliser massivement notre électorat, innover et utiliser les techniques qui marchent pour aller chercher les abstentionnistes. Nous avons vu que partout où il y a eu mobilisation massive du PS nous avons connu de francs succès, encore récemment à Soleure. Car le résultat de ces élections dépendra surtout de notre capacité à toutes et tous de nous mobiliser encore plus massivement que d’habitude, et la force du PS c’est vous camarades !

Continuer la lecture

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communcation PSV

action de récolte!

10 millions de francs. Ce chiffre faramineux est le montant que les promoteurs de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III ont injectés dans la campagne de votation du 12 février. Malgré cette somme colossale, le projet n’a pas passé dans les urnes. Une victoire imputable en parti au budget atteignant péniblement le demi-million des opposants, mais surtout grâce à l’implication de nombre de militant-e-s.
L’argent ne fait pas tout, certes, mais il aide passablement. Si les votes ne s’achètent pas, ils peuvent être influencés. En Suisse, les citoyen-ne-s vont aux urnes plus souvent que dans aucun autre pays au monde. Une fierté pour nous toutes et tous, et à raison! Nos valeurs démocratiques contrastent avec l’absence de règles sur le financement des partis et des différents acteurs politiques. Sur ce point, la Suisse est le seul pays d’Europe à pratique une politique aussi laxiste.
La plupart du temps, tu ne peux que spéculer sur la provenance de l’argent qui finance les campagnes, sur les montants investis par des entreprises, des lobbys ou des personnes individuelles. L’initiative sur la transparence veut changer les choses. A la fin avril 2016, la récolte de signatures a été lancée et nous sommes aujourd’hui à la moitié de l’objectif à atteindre: 100’000 signatures. Nous avons encore jusqu’à l’automne pour rassembler le solde. Nous aideras-tu?
Oui, je participe et je m’inscris à une action de récolte!
Ce n’est que toutes et tous ensemble que nous y parviendrons!
Avec mes meilleures salutations.
Christian Levrat
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur action de récolte!

Communiqué de presse du 23 mars 2017

LEO : de premiers ajustements à saluer
Le PSV est très satisfait des propositions du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture concernant les adaptations du règlement de la loi sur l’école obligatoire (RLEO). Ces propositions, issues d’un groupe de travail formé de collaboratrices et collaborateurs du DFJC, des syndicats d’enseignants, de l’association des directeurs, de l’association des doyens ainsi que de celle des parents d’élèves, vont dans le sens des mesures présentes dans le programme du PSV 2017-2022 afin de mieux soutenir les élèves en difficultés : renforcement de la maitrise de classe et aménagement de la grille horaire dans certaines situations exceptionnelles. Continuer la lecture

Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué de presse du 23 mars 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 16 mars 2017

La réforme équilibrée de la prévoyance vieillesse trouve une majorité au Parlement
Aujourd’hui, le Parlement a montré un sens aigu des responsabilités et a accepté la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. L’augmentation de 840 francs de l’AVS permet de maintenir le niveau actuel des rentes. Cette réforme aura ainsi de grandes chances d’être acceptée par le peuple, ce qui n’aurait pas été le cas avec un projet de pur démantèlement.
« En fin de compte, tout le monde profitera de cette réforme de la prévoyance vieillesse », explique la vice-présidente du PS Marina Carobbio. « Avant toute chose, la réforme est socialement équilibrée : cette révision de l’AVS est la première depuis 20 ans qui sera bénéfique aux travailleurs/-euses à temps partiel et permettra de flexibiliser l’âge de la retraite. Deux améliorations incontestables pour toutes les personnes recevant un moyen ou faible revenu. » Continuer la lecture
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 16 mars 2017

Communiqué aux médias du PS Suisse du 15 mars 2017

Politique d’austérité : le personnel de la Confédération paie les pots cassés
L’annonce de la suppression de 57 places de travail dans le domaine informatique au sein de la Confédération est la conséquence de la politique d’austérité voulue par les partis de droite au Parlement et au Département des finances. « Ceux qui participent au démantèlement de l’Etat prennent le risque mettre à mal des prestations essentielles », s’indigne Ursula Schneider Schüttel, conseillère nationale (FR).
« L’Etat, en tant qu’employeur, doit montrer l’exemple. Il ne peut pas agir dans une pure logique d’austérité, idéologie aussi simpliste que dangereuse, et licencier ses employé-e-s sans aucune raison. Les conséquences seront inévitablement une réduction d’importantes capacités étatiques. » Continuer la lecture
Publié dans Campagnes | Commentaires fermés sur Communiqué aux médias du PS Suisse du 15 mars 2017