News

Lancement de notre initiative pour l’allègement des primes
Ce mardi, le PS Suisse a lancé en grande pompe la récolte de signatures en faveur de l’initiative d’allègement des primes. Personne en Suisse ne devrait consacrer plus de 10 % de son revenu disponible pour les primes d’assurance-maladie. L’objectif de cette initiative est d’augmenter les fonds destinés à la réduction des primes et de protéger les assuré-e-s contre des coupes cantonales scandaleuses dans le domaine.
« Avec l’initiative lancée aujourd’hui, le PS soulage le budget des ménages à faibles et moyens revenus et assure ainsi l’accès à notre système de santé pour toutes et tous », a déclaré aux médias à Berne Angelo Barrile, médecin de famille et conseiller national (ZH). Dans son cabinet de généraliste, il constate en effet que de plus en plus de gens choisissent la franchise la plus élevée pour des raisons de coûts. « Et lorsque ces personnes tombent malades, elles renoncent à des soins indispensables parce qu’elles n’ont plus les moyens de payer de frais supplémentaires. »
« Dans les cantons en particulier, l’évolution des primes s’est de plus en plus dissociée de celle des réductions de primes », a déclaré Reto Wyss, secrétaire central de l’Union syndicale suisse (USS). « Aujourd’hui, 11 cantons dépensent moins en réductions de primes qu’il y a dix ans. Et ce, malgré le fait que les primes augmentent régulièrement. » Cela a un impact direct sur les assuré-e-s. « Derrière tous ces chiffres, il y a des gens. Bon nombre d’entre eux doivent réfléchir à la façon dont ils vont joindre les deux bouts à chaque augmentation de prime. »
A l’exemple du canton de Vaud, qui a déjà introduit cette règle au niveau cantonal, Brigitte Crottaz, médecin et conseillère nationale (VD), a démontré comment la situation peut être concrètement améliorée pour la population. « Les mesures que nous proposons sont beaucoup plus adéquates que les réductions d’impôt qui ne favorisent que les revenus élevés. Sans cette réduction des primes, les milliardaires et les travailleurs continueront à payer la même prime pour chaque membre de leur famille. »
Avant que le PS ne lance sa récolte de signatures par une action symbolique sur la Waisenhausplatz à Berne, la conseillère nationale Barbara Gysi (SG) avait tiré un bilan positif des réactions à la décision historique du Tribunal fédéral sur les réductions de primes dans le canton de Lucerne. « Dans de nombreux cantons, la révision des réductions de primes est en cours et devrait mener à des améliorations. Nous sommes heureux de constater que le jugement obtenu par le PS a déjà résolu une partie du problème et conduira à une amélioration significative des réductions de primes pour des centaines de milliers de familles en Suisse. »
Signer l’initiative maintenant
Autres communiqués