Communiqué de presse du 9 juin 2017

Annonce de suppression de postes à Bombardier
Le Parti socialiste vaudois et le Parti socialiste du Valais Romand sont inquiets de l’annonce de suppression de 650 postes de travail en Suisse faite par l’entreprise Bombardier. Le site de Villeneuve sera particulièrement touché par ce licenciement collectif. Cela concerne des emplois de travailleurs domiciliés aussi bien dans le Chablais vaudois que le Chablais valaisan, région où l’on dénombre plus de 2’000 chômeurs. Le PS s’étonne principalement de cette annonce alors que l’entreprise Bombardier avait profité d’efforts conséquents du Canton de Vaud pour maintenir des postes de travail. Le PS s’engagera pour la sauvegarde des emplois auprès des employé-e-s et des syndicats.
L’annonce de suppression de 650 postes en Suisse par la multinationale canadienne Bombardier choque et surprend, alors que l’entreprise avait décroché le « contrat du siècle » des CFF pour la construction de 59 trains, contrat de 1,9 milliard de francs. L’assemblage de ces trains s’effectue sur le site de Villeneuve. Le PS rappelle que le Canton de Vaud avait fait des efforts conséquents pour favoriser le maintien de places de travail. Il s’était notamment engagé pour que Bombardier obtienne ce marché du siècle. De plus, il avait négocié en 2013 avec le concurrent Stadler pour sous-traiter une partie de la commande pour trois compagnies vaudoises et pour les Transports publics fribourgeois. Enfin, il avait accepté de prolonger la durée de chômage technique. De même, les salarié-e-s avaient déjà fait de nombreux efforts, notamment en acceptant d’augmenter leur nombre d’heures de travail.
Après la suppression de 90 emplois chez Egokiefer, la fermeture de Tamoil et la suppression de 116 postes de travail chez Syngenta en 2015, le Chablais continue à payer un lourd tribut aux restructurations dans le secteur industriel. C’est pourquoi le Parti socialiste vaudois et le Parti socialiste du Valais Romand soutiennent les syndicats et le gouvernement vaudois dans leurs démarches visant à limiter les licenciements et la défense des intérêts des salariés touchés par cette annonce de restructuration massive. En outre, le PS demandera au Canton de Vaud de faire toute la lumière sur les accords passés avec Bombardier pour savoir si les termes de ceux-ci ont été respectés par la multinationale canadienne, qui mène en ce moment une restructuration mondiale. Il demande que le Conseil d’Etat s’engage de manière déterminée dans ce dossier.
Pour plus d’informations :
Alberto Cherubini, député du PS Vaud, 079 610 89 10
Barbara Lanthemann, présidente du PS Valais romand, 079 773 31 23
Stéphane Montangero, président du PS vaudois, 079 252 71 88
Gaétan Nanchen, secrétaire général du PSV, 079 812 15 03